Marly, un paradis sculpté

Par Armelle Fémelat

« Sire, Marly ! » La formule est restée, contrairement à la retraite conçue par Louis XIV à proximité de Versailles où, à partir de 1686, quelques courtisans triés sur le volet étaient autorisés à s’adonner à divers plaisirs champêtres en sa compagnie. Toboggan (« la ramasse »), traîneau glissant sur des rails (« la roulette »), balançoire (« l’escarpolette »), ou jeu de boule (« la passe de fer ») furent notamment installés dans les jardins du château dessiné par Jules Hardouin-Mansart dans l’esprit des villas italiennes et que Saint-Simon surnomma l’« Ermitage ».

La fabuleuse histoire…

Au fil de près de 500 pages, l’ouvrage raconte par le menu la fabuleuse histoire de la statuaire du domaine de Marly. De sa plume alerte, Geneviève Bresc-Bautier, qui fut longtemps directrice du département des sculptures au musée du Louvre, revient sur chaque étape de la saga à rebondissements d’une centaine de statues et de groupes sculptés, d’abord installés dans ce parc bucolique avant de rejoindre les Tuileries à partir de 1719, puis le musée du Louvre dans les années 1990 et 2000. Découpée en trois chapitres, la présentation historique revient sur les moments fondateurs que furent pour la statuaire de Marly le règne du Roi-Soleil, ceux de ses deux successeurs, puis l’après Révolution.

… de 152 sculptures

Suit le catalogue des notices ultra-fouillées des 152 sculptures provenant de Marly, aujourd’hui conservées dans les collections publiques et quelques institutions françaises. On ne peut qu’être admiratif devant un tel exercice d’érudition, si rare de nos jours, où la rigueur s’allie au style et l’intelligence à la clarté du propos. Qui ouvre cette mine ne la refermera pas de sitôt, embarqué dans trois siècles d’histoire et de styles. Les nombreuses reproductions de plans et d’études préparatoires qui émaillent le volume s’ajoutant au plaisir de la lecture pure.

La sculpture des jardins de Marly par Geneviève Bresc-Bautier, Musée du Louvre éditions/Mare & Martin, 480 pages, 80 €

Partager sur :