Une nouvelle vie pour quatre églises de Rouen

Par Delphine Duchêne

Date de publication : 09/12/2019

La mairie de Rouen n’a plus les moyens d’entretenir chacune des vingt-sept églises situées sur son territoire. Quatre d’entre elles, désacralisées, tombant en ruine et fermées au public depuis des années, ont fait l’objet d’un appel à projet visant à leur offrir une nouvelle vie. Les lauréats ont été annoncés jeudi 5 décembre 2019. Dans l’église Saint-Nicaise, dont les fondations remontent au VIIe siècle, sera implantée la brasserie Ragnar, la Normandie étant un pays de bière « aux racines vikings millénaires ». L’édifice sera également un « lieu d’accueil du public ouvert sur le quartier ». L’église Saint-Pierre-du-Châtel va quant à elle être transformée en hôtel-restaurant de charme, surmonté d’un rooftop ouvert durant les beaux jours, grâce à des architectures suspendues s’inscrivant dans la structure en ruine. Sainte-Croix-des-Pelletiers accueillera pour sa part un projet hybride, mêlant appartements et espaces de coworking ou événementiels. L’église Saint-Paul, en revanche, n’a pas trouvé preneur, notamment en raison de sa situation géographique moins attractive.

Partager sur :