Les 25 ans du titre de Maître d’art

Par Aliénor Harzo

Date de publication : 18/12/2019

S’il fête ses 60 ans en 2019, le ministère de la Culture célèbre également les 25 ans du titre de Maître d’art. À cette occasion, Franck Riester a inauguré le 10 décembre une exposition, présentée pendant plusieurs mois, dans les galeries du Palais-Royal (2, place Colette, Paris 1er). Organisée par l’Institut national des métiers d’art, elle permet de découvrir des savoir-faire singuliers, tels que la plumasserie ou la broderie au fil d’or, et de mettre en lumière une initiative unique en Europe.

Le titre de Maître d’art, décerné à vie par le ministère de la Culture, a été créé en 1994 pour sauver des savoir-faire rares. Il permet d’accéder au dispositif Maîtres d’art-Élèves, un programme d’une durée de trois ans qui assure la transmission de maîtrises confidentielles et de techniques pointues qui ne sont plus enseignées que dans quelques ateliers. Depuis 2012, ce dispositif est confié à l’Institut national des métiers d’art, un organisme placé sous la tutelle du ministère de l’Économie et des Finances et du ministère de la Culture. En plus de gérer ce dispositif, il mène une politique de soutien aux métiers d’art et coordonne les Journées européennes des métiers d’art. La sélection des maîtres d’art et de leurs élèves est organisée tous les deux ans par l’institut.

Lors de l’inauguration de l’exposition, Franck Riester a remis la distinction aux lauréats 2019, parmi lesquels un fabricant de makhilas (bâtons de marche basque) et un archetier baroque. Outre les créations exceptionnelles exposées au Palais-Royal, les meilleurs artisans d’art français y sont mis à l’honneur grâce aux photographies d’Édouard Elias.

Partager sur :