Le nouveau musée Ingres Bourdelle de Montauban

Par David Jouet

Date de publication : 28/12/2019

Celui qu’on appelle désormais le MIB, acronyme de « musée Ingres Bourdelle » a rouvert ses portes le 13 décembre 2019 après 3 années de travaux. Un nouveau nom pour le nouveau projet installé dans l’ancien palais épiscopal, bâtiment ocre du XVIIe siècle caractéristique de l’architecture montalbanaise. Muséographie renouvelée, dispositifs digitaux et espaces agrandis mettent en avant les collections du musée consacrées aux deux mastodontes de l’art français natifs de Montauban.

Le visiteur peut désormais se plonger dans le regard de Madame Gonse (1845-1852) d’Ingres, ou admirer le puissant Heraklès archer (1909) de Bourdelle et savourer quatre expositions temporaires organisées pour célébrer la réouverture.

« Dans l’atelier d’Ingres » s’articule autour de la collection de dessins que le musée conserve du maître, la plus vaste au monde avec 4 507 œuvres. « Constellation Ingres Bourdelle » présente 33 œuvres prêtées par le Louvre, le Centre Pompidou et le musée d’Orsay autour des deux artistes tandis qu’une troisième exposition relate l’histoire du musée. Quant à l’installation de Miguel Chevalier proposée dans la salle voûtée du Prince Noir, elle permet de métamorphoser des œuvres emblématiques d’Ingres au gré des déplacements des visiteurs et à la faveur de la réalité virtuelle. Une programmation diversifiée qui fait de cette réouverture une fête.

Partager sur :