Opération « C’est mon patrimoine ! »

Par Maïlys TRUBERT

Date de publication : 19/02/2020

Le 21 février 2020 : c’est la date de clôture de l’appel à projets pour la nouvelle édition de l’opération « C’est mon patrimoine ! » Intitulée « Les Portes du Temps » jusqu’en 2016, cette campagne lancée en 2005 vise l’accès de chacun à la culture dès le plus jeune âge, dans une perspective de réduction des inégalités sociales et territoriales. Elle est menée conjointement par le ministère de la Culture, la direction générale des patrimoines (DGP) et le commissariat général à l’égalité des territoires (CGET), en partenariat avec les Directions régionales des affaires culturelles (Drac), les Directions régionales de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS) et les collectivités territoriales.

Le pari d’une telle opération ? Faire découvrir aux jeunes sur le temps extrascolaire, à savoir durant les week-ends et les vacances, la pluralité des patrimoines de leur région (monuments, musées, paysages, archives…) tout en les initiant à des pratiques artistiques (peinture, chant, bande dessinée, théâtre, vidéo…). L’opération s’adresse ainsi à une grande diversité de publics : enfants, jeunes des quartiers prioritaires, personnes en situation de handicap mais aussi réfugiés ou jeunes placés sous main de justice. Grâce à ce dispositif, 60 000 enfants et adolescents de 6 à 18 ans ont pu en 2019 s’approprier leur patrimoine de proximité en participant à l’un des 200 projets sur 300 sites.

L’accent est mis sur la collaboration. Chaque projet est de fait élaboré collectivement par un établissement patrimonial et des structures d’accueil de loisir ou d’éducation populaire. Les candidatures retenues peuvent bénéficier de subventions de l’État, des régions ou de mécènes privés ; et elles jouissent aussi d’une belle visibilité. Les réalisations des jeunes sont ainsi présentées lors des Journées européennes du patrimoine auprès d’un large public au cours d’un temps convivial, qui peut prendre la forme d’une exposition, d’un spectacle… Un « pass ambassadeur » est en outre offert aux jeunes participants, leur permettant d’inviter deux adultes de leur choix à visiter gratuitement le site du projet auquel ils ont participé.

L’ambition de ce dispositif est d’éveiller chez les plus jeunes un goût durable pour les arts et le patrimoine qui se traduise par une fréquentation régulière, en famille, des lieux culturels de leur territoire. Atelier photographique avec des mineurs isolés étrangers à l’abbaye de Daoulas (Finistère), création d’une émission de radio avec le Chronographe, centre d’interprétation archéologique de Rezé (Loire-Atlantique), jeu de rôle grandeur nature aux arènes romaines de Toulouse… les médiateurs culturels et responsables éducatifs font preuve d’une inventivité remarquable pour rendre les jeunes acteurs de leur patrimoine. On ne peut que les en féliciter !

Partager sur :