Une galerie contemporaine pour la cathédrale d’Angers

Par Aliénor Harzo

Date de publication : 06/03/2020

Le portail occidental de la cathédrale Saint-Maurice d’Angers (Maine-et-Loire) est l’un des rares témoignages de la polychromie des cathédrales au Moyen Âge. C’est en 2009, lors de travaux de nettoyage du portail, que sont découverts des vestiges de polychromie médiévale et moderne. Une importante campagne d’études est alors menée sur ce portail sculpté du XIIe siècle, ainsi qu’une restauration par la Direction régionale des affaires culturelles (Drac) des Pays de la Loire.

Jusqu’en 1807, l’ensemble de ce décor était protégé par une galerie construite au début du XIIIe siècle. Malheureusement, il semble que les données recueillies, suite aux études historiques et archéologiques, ne soient pas suffisantes pour reconstruire à l’identique la galerie ancienne.

Avec l’accord de la Commission nationale du patrimoine et de l’architecture (CNPA) et en collaboration avec l’Opérateur du patrimoine et des projets immobiliers de la culture (Oppic), la Drac des Pays de la Loire a lancé un concours d’architecture international pour la réalisation d’un ouvrage de protection du portail. Le jury, réuni le 20 février 2020, a retenu cinq architectes : Bernard Desmoulin, Pierre-Louis Faloci, Kengo Kuma, Philippe Prost et Rudy Ricciotti. Cette galerie contemporaine reprendra les dimensions de la galerie d’origine : 25 mètres de largeur sur 7,3 mètres de profondeur.

Les travaux devraient débuter au second semestre 2021, pour une durée d’un an, mais il faudra patienter jusqu’à l’automne 2020 pour découvrir les propositions des architectes retenus. Le jury se réunira alors de nouveau pour désigner le lauréat de cette entreprise inédite en France…

Partager sur :