Le Pèlerin : trois prix pour le patrimoine plutôt qu’un !

Par Armelle Fémelat

Date de publication : 17/03/2020

Cela fait 30 ans que le magazine Le Pèlerin œuvre en faveur du patrimoine. Depuis 1990, pas moins de 250 projets de restauration et de création patrimoniales ont été réalisés grâce au concours annuel Grand Prix Pèlerin du patrimoine. À l’origine centré sur le « petit » patrimoine religieux, ce concours s’est diversifié au fil des ans, succès faisant. Le patrimoine civil et les jeunes artisans d’art sont désormais également concernés, de même que l’art sacré contemporain, patrimoine d’aujourd’hui et de demain. Tout cela grâce notamment aux fructueux partenariats noués avec  La Fondation du patrimoine, les Chantiers du Cardinal, La Sauvegarde de l’art français et l’émission de France 2 Le Jour du Seigneur.

Emma Groult, mosaïste lauréate du prix du jeune artisan d’art 2014. © Stéphane Grangier
Emma Groult, mosaïste lauréate du prix du jeune artisan d’art 2014. © Stéphane Grangier

Les deux derniers projets patrimoniaux engagés par Le Pèlerin ont fait suite à l’incendie dramatique de la cathédrale parisienne en avril 2019. Il s’agit d’abord de l’Institut Pèlerin du patrimoine, un blog dédié au patrimoine religieux qui « a pour objectif de coordonner, animer et développer l’engagement de Bayard, via Le Pèlerin, auprès des Français soucieux de préserver, entretenir et valoriser leur patrimoine local. Et ceci à travers quatre types d’actions distinctes mais liées entre elles : l’animation d’un grand prix de mécénat ; la formation des acteurs du patrimoine ; la médiation pour engager un avenir aux édifices, notamment cultuels, inutilisés ; l’édition et la production de documents et outils au service de la valorisation du patrimoine. » Le second volet consiste dans le prix de l’apprenti du patrimoine, instauré et co-organisé avec le groupement des entreprises de restauration des monuments historiques (GMH).

Pour participer

Particuliers, communes, paroisses, associations, vous avez un projet patrimonial de création ou de valorisation d’édifice ou de mobilier ? Vous avez jusqu’au 31 mars 2020 pour concourir au prix Pèlerin du patrimoine. La même date de clôture vaut pour le prix du jeune artisan d’art et pour le prix de l’apprenti du patrimoine. À vos dossiers…

Partager sur :