À la découverte des métiers d’art !

Par Armelle Fémelat

Date de publication : 06/04/2020

« Cette année, faute de pouvoir aller à l’atelier, on vous embarque pour des #JEMAchezmoi » ont tweeté le 3 avril 2020 les Journées européennes des métiers d’art, pour marquer le départ de leur quatorzième édition. Cette année sous-titré « Matières à l’œuvre » et programmé du 3 au 13 avril 2020, le Grand Printemps des métiers d’art s’est en effet transformé en opération #JEMAchezmoi, par la force des choses. Et nombre d’institutions partenaires, d’associations et d’artisans concernés qui avaient répondu présent jouent le jeu, via leur site et les réseaux sociaux. Une manière certes détournée et virtuelle mais bien réelle pour le public de découvrir, grâce à des films, des jeux et diverses animations, les savoir-faire et les talents des artisans. Un patrimoine vivant inestimable.

Des mieux renseignés aux plus néophytes, des anciens aux plus jeunes, personne ne semble avoir été oublié dans cette programmation numérique. L’institut national des métiers d’art a ainsi eu la bonne idée de concocter un livret Découverte des métiers d’art, paru dans les magazines jeunesses Okapi et Phosphore, un jeu Matières et métiers d’art également publié dans le dernier numéro d’Okapi, ainsi que 4 coloriages autour de 14 métiers d’art (partie 1, partie 2, partie 3 et partie 4) d’après des illustrations de Lionel Avignon – Hartland Villa.

Le château de Versailles a lui aussi imaginé un programme spécial, sous le hashtag #UnJourUnMetier, qui propose aux internautes de découvrir les savoir-faire d’exception et le talent des artisans qui travaillent, au jour le jour et dans le respect des techniques traditionnelles, à la préservation du château du Roi-Soleil. Au programme des réjouissances, des focus dédiés aux doreurs ce lundi (6 avril), aux tapissiers mardi (7 avril), aux jardiniers mercredi (8 avril), aux restaurateurs sculpture jeudi (9 avril), aux fontainiers vendredi (10 avril), aux ébénistes samedi (11 avril) et aux peintres dimanche (12 avril). Un vrai florilège, qui souligne la diversité des collections du domaine et la variété des métiers nécessaires à leur entretien et à leur bonne conservation.

On ne peut que saluer cette initiative du château de Versailles, qui veille à laisser ses portes ouvertes en dépit du confinement, nous permettant du même coups de pénétrer dans ses ateliers et ses chantiers de restauration en cours.

Partager sur :