Arc-et-Senans, la saline achève son cercle

Par Sophie Flouquet Journaliste

Date de publication : 06/04/2020

C’est un ancien site industriel magistral, tracé au cordeau par Claude-Nicolas Ledoux entre 1775 et 1779 pour l’activité de séchage du sel. Celui-ci a été organisé entièrement en arc de cercle, autour de la maison du directeur qui pouvait ainsi surveiller l’ensemble. La saline d’Arc-et-Senans, protégée au titre des Monuments historiques et inscrite sur la liste du Patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1982, va pourtant vivre une étonnante mue.

À l’initiative du département du Doubs, elle adoptera à l’horizon 2021 le dessin en cercle parfait qu’avait à un moment souhaité Ledoux – qui correspond toutefois à son second projet –, avant d’y renoncer pour des questions de coût. Aucun bâtiment ne sera néanmoins construit sur le site : 15 hectares seront réaménagés de manière uniquement végétale dans le cadre d’un jardin contemporain.

Le concours a été remporté par le duo de paysagistes dijonnais Vincent Mayot et Leila Toussaint, associés pour l’occasion à Gilles Clément, célèbre théoricien du paysage. Un projet au long cours, dont le coût est estimé à plus de 1,2 million d’euros.

Partager sur :