Cet été, je visite la France

Par Aliénor Harzo

Date de publication : 18/04/2020

Date de modification : 23/04/2020

Le secteur culturel est très lourdement touché par la crise sanitaire : fermé le premier, il sera sans doute l’un des derniers à rouvrir. Les musées doivent présenter des plans de déconfinement en fonction de leurs spécificités mais il est encore trop tôt pour dire quand les nombreux sites historiques, publics et privés, pourront à nouveau accueillir du public. Car si, en ces temps inédits, les outils numériques sont un formidable moyen d’accès à la culture – et les initiatives se multiplient dans ce sens –, cela ne vient pas remplacer les rentrées d’argent et les ressources, des propriétaires privés les premiers, sont mises à mal.

Le ministre de la Culture, Franck Riester, dans une interview donnée au journal Le Monde le 16 avril 2020, a annoncé que « dans le champ des arts et de la culture, le déconfinement sera certainement plus progressif que dans d’autres secteurs ». Il veut croire que « la culture aura un rôle majeur à jouer pour nous permettre de retrouver des jours meilleurs » et a rappelé que « dans l’histoire, souvent, à la sortie des crises, il y avait un besoin de réinvestir la culture ». « Au sortir de la crise, l’attachement des Français à leur patrimoine sera encore renforcé. Il y aura un besoin très fort de repères, d’ancrage dans l’histoire. »

Pour tenter de venir en aide aux sites privés, Patrimoine 2.0, un groupe d’entrepreneurs et de startup, a lancé début avril une campagne sur les réseaux sociaux avec le slogan #CetÉtéJeVisiteLaFrance. Son objectif ? Inciter les Français à visiter les monuments situés à côté de chez eux lors de la période estivale. « Les spécialistes du tourisme nous disent que les Français, une fois sortis du confinement, n’auront aucune envie – sans parler de possibilité – de voyager à l’étranger », explique Christian Clarke de Dromantin, cofondateur de Patrivia. Pour Julien Marquis, de l’association Adopte un château, il en va du civisme de chacun : « Dès la fin du confinement, chacun devra avoir en tête que consommer local et visiter les monuments à côté de chez soi relèvera du geste citoyen. »

À l’appel des députes Didier Martin et Marguerite Deprez-Audebert, une soixantaine de parlementaires se sont également mobilisés en ce sens. Dans une tribune collective publiée sur le site du Figaro ils invitent les Français à soutenir le secteur touristique après la levée du confinement, en privilégiant le tourisme de proximité et le tourisme responsable. Un plan de relance comprenant notamment des mesures destinées à soutenir l’industrie touristique sera présenté d’ici l’été, mais le patriotisme touristique, durant les vacances d’été et les suivantes, sera primordial pour aider le secteur à se relever.

Avec l’appui de plusieurs entrepreneurs du tourisme, cette belle initiative pour sauver le patrimoine et anticiper les conséquences du confinement, se répand chaque jour davantage sur les réseaux sociaux et notamment sur la page Facebook de J’aime mon patrimoine. Alors avec toutes les richesses qu’offre notre territoire, cet été, visitons la France.

Partager sur :