Décès de François Macé de Lépinay : une vie dédiée au patrimoine

Par Juliette Michel

Date de publication : 07/10/2020

Le conservateur et inspecteur des Monuments historiques François Macé de Lépinay est décédé ce dimanche 4 octobre. Un passionné d’architecture à l’œil affuté, toujours prêt à s’engager pour faire vivre le patrimoine.

Après de longues études d’histoire de l’art à la Sorbonne, notamment auprès d’André Chastel, puis un séjour à la Villa Médicis à Rome, François Macé de Lépinay devient conservateur au musée Carnavalet puis inspecteur des Monuments historiques pendant plus de 14 ans. Officiant tour à tour pour le ministère de la Culture, la ville de Paris et le département de la Seine-et-Marne. 

En 1996, il est nommé inspecteur général de l’architecture et du patrimoine au ministère de la Culture, poste qu’il occupera jusqu’en 2011. En 2017, il devient inspecteur général honoraire des Monuments historiques, avant de prendre la tête, en 2018, de la commission du label Patrimoine Historique de l’association de défense du patrimoine VMF (Vieilles Maisons Françaises) ; il succède ainsi à son confrère Jean-Pierre Bady.

Amoureux du grand comme du petit patrimoine, François Macé de Lépinay était particulièrement admiré pour sa plume, qu’il a mis au service de nombreuses revues et magazines. Ses collaborateurs se rappellent son insatiable curiosité, sa soif de transmission, et ceux qui ont eu l’opportunité de travailler à ses côtés saluent son regard professionnel autant que son goût, son éthique et sa bienveillance. 

Très engagé dans le domaine associatif, François Macé de Lépinay siégeait au sein du conseil d’administration de la Société d’Histoire de l’Art Français ainsi qu’à celui des VMF. Constance Œchslin, en charge des prix aux VMF raconte un passionné qui savait poser un regard très moderne sur ces vieilles pierres en péril : « Il était « l’œil » des prix VMF. Tous les dossiers passaient entre ses mains. On les regardait ensemble, il guidait la réflexion et savait identifier au premier coup d’œil les bons candidats. »

Partager sur :