Le domaine de Chantilly lance un appel aux dons

Par Agathe Archambault

Date de publication : 14/01/2021

Temps de lecture : 4 minute(s)

5 millions d’euros de perte fin décembre et un déficit qui se creuse avec le prolongement de la fermeture du site en ce début d’année. « L’année 2020 est une véritable catastrophe pour le domaine de Chantilly » déclare l’institution qui a lancé une campagne d’appel au don sur son site web. Une situation qui s’explique par la perte des recettes de billetterie et des revenus liés à la location d’espaces lors des deux confinements, alors que les charges de fonctionnement pèsent toujours sur le budget : « le chauffage, le salaire de nos 130 agents, l’entretien des jardins, les réparations courantes, les soins apportés aux chevaux… ».

Le domaine précise dans son appel qu’il ne bénéficiera « d’aucune des mesures d’urgence mises en place par le gouvernement dans le cadre de la crise sanitaire », à l’exception des « indispensables travaux immobiliers à mener pour préserver ce patrimoine exceptionnel ». Une absence d’aides qui s’explique par le fait que l’institution ne dépend pas de l’État mais de l’Institut de France, via la Fondation pour la sauvegarde et le développement du domaine de Chantilly. Une fondation qui bénéficiait depuis 2005 du mécénat du prince Karim Aga Khan, lequel s’en est retiré l’année dernière, forçant le domaine à chercher d’autres sources de financement. 

Les deux confinements et la fermeture prolongée des sites culturels depuis novembre ont par ailleurs sonné l’arrêt des spectacles équestres qui font la renommée des Grandes Écuries de Chantilly, haut-lieu de l’art du dressage. Seules une trentaine de représentations ont pu se maintenir sur l’année 2020, contre 120 habituellement. « Nous comptions sur le spectacle de Noël pour sauver la saison », se désole la directrice équestre du domaine, Sophie Bienaimé, qui a vu s’annuler cet évènement emblématique de la programmation attirant chaque année plus de 22 000 spectateurs. Période charnière pour les finances du domaine, les fêtes ont cette année été synonymes de pertes avec un déficit évalué à 500 000 €.

Des pertes qui auront des conséquences sur l’année 2021 : « Nous n’aurons pas les moyens de financer la création d’un nouveau spectacle pour cette année » regrette Sophie Bienaimé. En attendant une date de reprise, toujours incertaine, l’équipe de la Compagnie équestre des Grandes Écuries met à profit ce temps suspendu pour « éduquer en profondeur les chevaux, leurs apprendre de nouvelles choses, travailler l’harmonie ». Sans se départir d’un bel optimisme quant au retour du public dès la réouverture : « Notre spectacle de Noël se joue depuis 1984 et nous avons remarqué que 30 % de nos spectateurs sont des fidèles, ils amènent leurs enfants qui eux-mêmes plus tard amènent les leurs et ainsi de suite ! »

Fidélité mais aussi solidarité seront ainsi les maitres mots de l’année à venir pour le domaine de Chantilly qui, avec cet appel au don, compte plus que jamais sur son public pour surmonter cette période compliquée. 

Partager sur :