La passion des ruines

Par Victoire Becker

Date de publication : 19/01/2021

Temps de lecture : 3 minute(s)

« Tout naît poussière et tout redeviendra poussière : c’est l’un des enseignements du christianisme. » Ainsi commence Églises abandonnées, lieux de culte en déshérence, un livre réalisé par le photographe Francis Meslet. Cet ouvrage se lit comme un voyage à travers l’Europe, par la description d’une trentaine d’églises et de chapelles tombées en désuétude.

Francis Meslet a eu l’idée de ce projet en s’entraînant pour le marathon de New York. Alors qu’il courait dans une forêt, il découvre un bâtiment abandonné au sortir d’un chemin, « tel un navire échoué au milieu d’une végétation reprenant ses droits ». À partir de ce jour, il se prend de passion pour les ruines. Rentré en France, il part à la recherche d’églises abandonnées et vandalisées, en Lorraine d’abord, puis à travers toute l’Europe.

Il se rend rapidement compte que l’état des églises en France est préoccupant. Notre-Dame et la cathédrale de Nantes brûlent à quelques mois d’intervalle et les églises sont progressivement livrées à elles-mêmes, leur restauration coûtant trop cher aux communes dont elles dépendent. En 2019, l’Observatoire du patrimoine religieux recense 103 églises menacées, 65 victimes de vandalisme, 20 incendiées et plusieurs démolies depuis 2000. Sur les 100 000 édifices religieux recensés en France, seuls 15 000 sont classés au titre des Monuments historiques.  

L’objectif de Francis Meslet est de publier un livre rendant hommage à ces œuvres architecturales uniques, sans pour autant faire un recueil nostalgique des traces d’un passé révolu. Il photographie chaque église sous tous les angles et accompagne ses photos de textes écrits par des enseignants-chercheurs, des maîtres de conférences, des historiens, des journalistes, des auteurs-compositeurs-interprètes, des philosophes, des romanciers, des critiques d’art ou encore des artistes-plasticiens. Il intervient aussi de temps à autres pour partager « des émotions qui ont été [siennes] au moment de découvrir les lieux de culte aux prises avec les dégâts du temps ».

Églises abandonnées, lieux de culte en déshérence permet de s’évader en France, en Belgique, en Allemagne, en Hollande, en Italie, en Espagne, au Portugal, ou au Japon, dans des lieux où la nature a repris le dessus sur les constructions humaines. Un livre à consulter absolument !

Églises abandonnées, lieux de culte en déshérence, par Francis Meslet, Éditions Jonglez, 224 pages, 35 €

Partager sur :