À la découverte de la Normandie de Flaubert

Par Isabella Loconte

Date de publication : 31/05/2021

Date de modification : 01/06/2021

Temps de lecture : 4 minute(s)

La Normandie célébrera tout au long de l’année 2021 la commémoration du bicentenaire de la naissance de l’écrivain le plus illustre de la région : Gustave Flaubert. L’association des Amis de Flaubert et de Maupassant a sollicité plusieurs de ses membres, universitaires et experts flaubertiens, afin de coéditer La Normandie de Flaubert, un beau livre consacré à l’exploration de la relation ambivalente de l’auteur à sa terre natale.

La Normandie de Flaubert nous emmène à la découverte de l’identité normande de l’écrivain à travers trois différents axes d’analyse. En effet, comme l’explique Yvan Leclerc, professeur de lettres modernes à l’université de Rouen, Flaubert est « trois fois normand » : par sa biographie, par la présence de ces lieux dans son œuvre, et par les traces qu’il a laissées dans le patrimoine de cette région. Quoi qu’elle ne soit pas toujours décrite à son avantage, La Normandie reste à jamais « le terreau des écrits » de cet immense écrivain, aussi bien que le cadre de presque toute son existence.

Né le 12 décembre 1821 à Rouen, il resta fidèle à sa ville natale où il avait son refuge, la vaste maison de Croisset où la famille emménage en juin 1844. Hormis ses deux voyages en Orient (Égypte et Tunisie) et les déplacements réguliers à Paris, l’écrivain surnommé « l’ermite de Croisset » ne quitta jamais le cabinet de travail du premier étage. C’est dans cette demeure au bord de la Seine, dont il ne reste plus aujourd’hui qu’un petit pavillon donnant sur des rails, que l’auteur passa deux tiers de ses jours, et où il s’éteignit à 58 ans.

Tout comme sa vie, l’œuvre fictionnelle de Flaubert est ancrée dans la réalité normande. Ce livre nous dévoile comment l’écrivain a su habiter par la création littéraire un lieu que l’on ne choisit pas. Avec la scandaleuse parution de Madame Bovary, à l’origine de la célébrité de l’auteur, Flaubert ajoute à la géographie littéraire de la France un territoire qui n’avait pas encore trouvé sa place dans la fiction. L’action se déroule en effet dans le triangle constitué par Rouen, le pays de Caux et le pays de Bray. Le petit bourg fictif d’Yonville serait inspiré du village de Ry, en Seine-Maritime. Les décors de L’Éducation sentimentale reprennent aussi l’espace haut-normand, entre plages et campagnes. Un coeur simple revisite Pont-l’Evêque, lieu de naissance de la mère de l’auteur, et Bouvard et Pécuchet recrée, entre autres, les paysages tragiques du Calvados, avec ses falaises imposantes surplombant l’écume agitée de la mer normande.

Enfin, cet ouvrage passe en revue les traces matérielles du souvenir flaubertien : maisons, rues, statues, plaques, manuscrits et livres conservés dans les bibliothèques publiques de Normandie… Ces « jalons mémoriels qui peuvent être vus, touchés, vécus » inscrivent dans la mémoire collective la figure du grand écrivain. Sa chambre natale, le pavillon de Croisset, les maisons de Rouen et de Déville, les plages de Trouville et sa tombe dans le cimetière monumental de Rouen créent un espace patrimonial riche de lieux emblématiques.

Ce livre met en lumière l’influence du territoire sur l’individu et l’artiste et révèle les contradictions de cet écrivain qui se voulait impersonnel et qui reconnaissait l’ascendant de ses origines et le génie du lieu, à la fois sur son tempérament et son œuvre. Ainsi, cette publication passionnante et précieuse rend compte de la riche complexité faisant toute la modernité de cet auteur que l’on ne se lasse jamais de redécouvrir.

Pour vous procurer le livre :
La Normandie de Flaubert, Association des Amis de Flaubert et de Maupassant, 240 pages, 24 €

Pour aller plus loin :
Le projet Flaubert 21 est un hommage à l’auteur et aux liens qui l’unissent à la Normandie. D’avril 2021 à juin 2022, plus de 200 rendez-vous sont proposés : expositions, spectacles, conférences, animations pédagogiques, visites guidées, promenades théâtralisées…

Partager sur :