À Agon-Coutainville, un projet immobilier inquiète les riverains

Par Margaux Delanys

Date de publication : 10/08/2021

Temps de lecture : 2 minute(s)

La construction de la résidence « L’Agon bleu » sur le front de mer de la commune d’Agon-Coutainville (Manche) provoque inquiétude et incompréhension. Initié par Vinci, le projet immobilier menace les 7 000 mètres carrés de dune de la station balnéaire.

Le groupe Vinci s’apprête à construire, sur deux terrains de 4 100 et 1 570 mètres carrés, un immeuble de 22 appartements, dix maisons de pêcheurs et douze maisons, sur des parcelles d’environ 280 mètres carrés.

La construction de ces logements, à vingt mètres du promenoir et des enrochements, conduira à l’abattement d’arbres et à l’artificialisation de près de 70 % de la dune. Une dégradation du littoral que les habitants ne voient pas d’un bon œil. Mardi 20 juillet, certains d’entre eux se sont rendus à la résidence Beausoleil en vue d’exprimer ce mécontentement et une pétition en ligne a été créée.

Le projet avait déjà fait polémique. En juin 2020, des habitants du littoral coutainvillais s’étaient réunis pour s’opposer aux futures constructions et dénoncer un manque de consultation. Le maire de la commune, Christian Dutertre, s’était alors engagé à « rencontrer un ou deux des voisins directement impactés par le projet pour présenter le dossier du permis de construire en présence de Madame Fruleux, architecte des Bâtiments de France, et à envisager une modification éventuelle de ce dossier pour améliorer, si besoin, la qualité de son insertion ».

Un an plus tard, les deux permis de construire déposés par le géant de la construction sont pourtant signés par le maire.

Notons que la plage du centre d’Agon-Coutainville est dotée du label « Pavillon bleu », saluant « les communes et les ports de plaisance qui mènent de façon permanente une politique de développement touristique durable ». Une reconnaissance dont la pérennité semble menacée, le promoteur immobilier décrivant la commune manchoise comme « une destination idéale pour de la résidence secondaire ».

Partager sur :